Signature du cadre de coopération entre le Burkina Faso et le Système des Nations Unies 2018-2020

Ouagadougou, Burkina Faso, le 27 avril 2018.

Le Système des Nations Unies au Burkina Faso s’engage à mobiliser 555 millions de dollars US (soit 298 milliards de FCFA) pour le Burkina Faso.

Le cadre de coopération entre le Burkina Faso et le système des Nations Unies 2018-2020 a été signé le 27 avril 2018 à Ouagadougou, par la ministre de l’économie, des finances et du développement, Madame Hadizatou Rosine Coulibaly Sori et la Coordonnatrice résidente du Système de Nations Unies (SNU) au Burkina Faso, Madame Metsi Makhetha.

Le document traduit l’engagement et la contribution des Nations Unies à la réalisation des objectifs de développement du Burkina Faso tels qu’articulés dans le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) 2016-2020.

Le choix des investissements et priorités des interventions des Nations Unies au Burkina Faso est basé sur les recommandations issues des consultations lors de la planification, l’alignement aux objectifs du PNDES, la création des conditions pour un développement durable ancré sur la vision 2030 et les mandats, compétences et capacités opérationnelles des agences.

Quatre objectifs collectifs interdépendants servent de socle et visent :

  • le renforcement de l’efficacité des institutions (accès équitable à la justice pour tous et promotion l’Etat de droit);
  • le renforcement de la résilience des populations (agriculture durable

en vue de l’éradication de la faim et de la malnutrition);

  • l’éradication de la pauvreté multidimensionnelle;
  • la prévention des risques climatiques et la préparation aux urgences.

La région du Sahel constituera le point de convergence majeur des résultats collectifs des Nations Unies au Burkina Faso pour la période 2018-2020, étant donné les vulnérabilités et risques sécuritaires.

L’équipe des Nations Unies au Burkina est constituée des 19 entités : agences spécialisées, programmes et fonds et s’engage, pour la mise œuvre de ce nouveau cadre, à transformer sa manière de travailler, guidée par la nécessité de cohérence d’actions et s’assurant d’un appui intégré. Elle reconnait l’impératif de contribuer à la sécurité des populations et d’agir ensemble, y compris les autres acteurs humanitaires et de développement, dans le respect, la promotion et l’application des droits fondamentaux.

A l’occasion de cette signature, Madame la Ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, a rappelé que le Gouvernement compte sur le Système des Nations Unies pour faire un plaidoyer en vue d’une plus grande mobilisation de ressources requises pour la mise en œuvre du PNDES.

Madame la Coordonnatrice Résidente du Système de Nations Unies au Burkina Faso, a indiqué que les Nations Unies vont aider le pays à accéder aux instruments de financements globaux (tels que le fond de consolidation pour la paix, le Fonds mondial pour l’environnement et les fonds d’urgence) et a également insisté sur la nécessité de la redevabilité mutuelle en vue d’une responsabilité partagée pour les résultats.

Le Système des Nations Unies au Burkina Faso s’engage à mobiliser 555 millions de dollars US (soit 298 milliards de FCFA), sur 3 ans, pour soutenir la mise en œuvre du cadre de coopération, contribuer à la réalisation des objectifs du PNDES et  œuvrer à créer les conditions pour une paix durable.

——-
Pour de plus amples informations à ce sujet, veuillez svp contacter :
Patrick Ifonge, conseiller communication stratégique. E : patrick.esimba.ifonge@one.un.org – T : +226 75 11 87 69

Leave a Comment

Contactez-nous

Pour toute demande d'informations, suggestion ou sollicitation.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search