Mission « Sustaining Peace Review” au Burkina Faso (18-24 février)

Contexte et justification
Le 18 janvier, le Comité exécutif du Secrétaire général s’est réuni pour discuter de la détérioration de la situation sécuritaire au Burkina Faso et des engagements de l’ONU dans le pays, qui ont conduit à l’adoption de la décision 2019/03. L’une des recommandations du Comité exécutif était que le Représentant spécial du Secrétaire général pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS) conduise une mission comprenant DPPA-DPO, HCDH, PBSO, DCO, OCHA, PNUD et PTOM, afin d’examiner comment l’équipe de pays des Nations Unies au Burkina Faso est organisée pour faire face aux défis auxquels le pays est confronté, définir des priorités et évaluer comment l’ONU peut exploiter sa capacité à mieux aider le pays

L’appui du système des Nations Unies au Burkina Faso a été ancré dans l’approche Soutenir la paix, lancée en 2017. La stratégie vise, entre autres interventions, à aider le pays, tel que défini dans le cadre de coopération 2018-2020 (UNDAF), en s’attaquant aux facteurs d’instabilité dans la région du Liptako-Gourma (Burkina Faso, Mali, Niger) par le biais d’engagements à caractère politique mettant l’accent sur le renforcement de la résilience et le renforcement des partenariats avec des acteurs clés. Cependant, depuis son lancement, plusieurs développements importants ont changé le contexte au Burkina Faso.

Objectifs
L’objectif général de la mission est d’assurer un appui plus efficace et cohérent à l’ensemble du système des Nations Unies au pays afin de faire face aux menaces à la sécurité, aux violations des droits de l’homme et aux défis humanitaires qui évoluent rapidement, tout en articulant des interventions d’urgence conformes aux ODD. Les examens de l’équipe de pays des Nations Unies et le cadre de paix durable en vigueur permettront à la mission de formuler des recommandations stratégiques sur :

  • Mesures immédiates visant à renforcer les capacités pour faire face à la crise humanitaire en cours.
  •  Les efforts des Nations Unies pour renforcer la prévention et le règlement des conflits en s’attaquant aux causes profondes, en prévenant et en combattant la radicalisation et l’extrémisme violent, ainsi qu’en renforçant la résilience des communautés et la cohésion sociale en tant que priorités émergentes aux niveaux national et régional.
  •  Options pour étendre le soutien sensible aux conflits et à la résilience à de nouvelles zones et s’assurer que l’ONU mène des activités sensibles aux conflits et de renforcement de la résilience autour des zones critiques de vulnérabilité dans les zones fragiles.
  • Mesures concrètes visant à renforcer l’appui fourni au gouvernement pour faire avancer les réformes critiques, telles que la réforme du secteur de la sécurité et de la justice, et à fournir des orientations sur les opérations du gouvernement visant à lutter contre le terrorisme conformément aux normes internationales, à la réconciliation nationale et à la préparation des élections de 2020, y compris l’adoption prévue de la Constitution.
    o Renforcement des capacités de l’équipe de pays des Nations Unies en matière de programmation sensible aux conflits et de propositions concrètes visant à combler les lacunes existantes dans les capacités des équipes de pays des Nations Unies au cours des 12 à 18 prochains mois, en particulier les besoins les plus pressants de l’équipe de pays des Nations Unies pour faire face aux défis grandissants au Burkina Faso, dans le cadre du recalibrage de l’initiative Sustaining Peace.
  •  Renforcer la coordination dans le pays entre les partenaires internationaux pour avoir une compréhension commune des facteurs de conflit actuels, déterminer les domaines de responsabilité et la valeur ajoutée de l’ONU par rapport aux partenaires internationaux et mieux éclairer le cadre de suivi, de rapport et de responsabilisation mis en place par l’initiative Sustaining Peace en tant qu’outil permettant au système des Nations Unies de rester centré sur la situation au Burkina Faso et de suivre les progrès accomplis.

Résultat
La mission débouchera sur un plan visant à combler les lacunes en capacités de l’équipe de pays des Nations Unies à court et à moyen terme et à recalibrer l’appui du système des Nations Unies au Burkina Faso, y compris un cadre stratégique actualisé de l’initiative  » cohérent avec la stratégie intégrée plus globale des Nations Unies pour le Sahel et son plan d’appui, ainsi que d’autres initiatives régionales

Leave a Comment

Contactez-nous

Pour toute demande d'informations, suggestion ou sollicitation.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search