JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FIN DE L’IMPUNITÉ POUR LES CRIMES COMMIS CONTRE DES JOURNALISTES : 2 novembre 2019

Sans la liberté d’expression et l’existence de médias libres, il serait impossible de faire progresser l’entente, la démocratie et la réalisation des objectifs de développement durable.

Ces dernières années, cependant, les journalistes et les professionnel(le)s des médias ont vu les atteintes à leur sécurité physique s’aggraver et se multiplier. De même, leur travail pourtant crucial est entravé par des problèmes de plus en plus nombreux : menaces de poursuites, arrestations, détention, déni d’accès, absence d’enquête et de poursuites en cas d’infraction les visant, etc.

Par ailleurs, la proportion des victimes qui sont des femmes a également augmenté. Les femmes journalistes sont de plus en plus exposées aux violences liées au genre, telles que le harcèlement sexuel, les agressions sexuelles et les menaces.

Lorsque des journalistes sont pris pour cible, c’est la société tout entière qui en paie le prix. Si nous ne parvenons pas à les protéger, il nous sera extrêmement difficile de rester informés et de contribuer à la prise de décisions. Si les journalistes ne peuvent pas faire leur travail en toute sécurité, le monde de demain sera marqué par la confusion et la désinformation.

À l’occasion de la Journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre des journalistes, agissons ensemble pour défendre les journalistes, la vérité et la justice.

Leave a Comment

Contactez-nous

Pour toute demande d'informations, suggestion ou sollicitation.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search