Conférence internationale sur la mise en oeuvre du PNDES

Le texte initial de l’allocution de la présidente de la Troïka des Partenaires Techniques et Financiers, Madame Metsi Makhetha, lors de la cérémonie d’ouverture de la conférence internationale sur la mise en oeuvre du PNDES, le lundi 9 juillet 2018 à Ouagadougou.

Excellence Monsieur le Premier Ministre,
Mesdames et Messieurs les membres du gouvernement,
Mesdames et Messieurs les membres du corps diplomatique
Mesdames et Messieurs les représentants des pays et des institutions partenaires au développement du Burkina Faso,
Chers participants,

La conférence qui nous réunit aujourd’hui est une autre étape, un espace et une plateforme pour ensemble examiner les progrès de la mise en œuvre du PNDES et identifier, voire multiplier les opportunités d’investissement pour accélérer l’atteinte des résultats.

En effet, procéder à une évaluation de ses actions, c’est confronter ses engagements vis-à-vis des populations et ceux pris avec ses partenaires.

Le gouvernement montre ainsi qu’il tient à cœur le principe de redevabilité – ce qui renforce la confiance aux institutions et le partenariat.

D’ores et déjà, les partenaires techniques et financiers au nom de qui je prends la parole ce matin, félicitent vivement le gouvernement pour la tenue de cette conférence.

Je voudrais saisir cette occasion, pour exprimer toute notre gratitude à son Excellence Monsieur le Premier Ministre, au Gouvernement et au peuple Burkinabè, pour la confiance renouvelée aux Partenaires techniques et financiers du Burkina Faso, qui ne ménageront aucun effort pour rester à vos côtés.

Monsieur le Premier Ministre,
Chers participants,

Le Burkina Faso, à l’instar des 193 autres pays du monde, s’est engagé à promouvoir un développement durable dans le cadre de l’agenda 2030 qui constitue un Programme pour les peuples et la planète, et qui vise aussi, la paix partout dans le monde et une prospérité partagée.

C’est pour rappeler que les Objectifs du développement durable (ODD) ne sont pas une option, pour le gouvernement, le peuple burkinabè dans toutes ses composantes ainsi que pour nous partenaires et amis du pays des hommes intègres.

Nous nous réjouissons du fait que le gouvernement ait mené un exercice d’évaluation du degré d’alignement du PNDES aux ODD.

Les résultats de cet exercise, que l’on peut trouver dans le document intitule – « profil ODD du Burkina Faso », qui donne une photographie détaillée du degré de prise en compte des cibles ODD dans les politiques publiques, révèlent que le PNDES s’aligne a près de 90% sur l’agenda 2030 des ODD.

Pour une mise en œuvre réussie du PNDES, il est donc impératif de s’appuyer sur les secteurs à potentiels accélérateurs identifiés dans le profil ODD du Burkina Faso et le rapport de priorisation.

Le secteur agro-sylvo-pastoral est un levier accélérateur et sa transformation aurait un effet multiplicateur.

Ce secteur est au cœur de l’économie du pays et offre des potentialités importantes. Il représente 34 % du PIB et emploie plus de 80% de la population active.

Nous ne pouvons que féliciter le gouvernement pour le choix judicieux du thème de la conference.

Mesdames et Messieurs,
Chers Participants,

La conférence se tient dans un contexte où les pays du Sahel sont confrontés à des chocs climatiques et sécuritaires qui contribuent à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle.
Nous sommes interpellés à y apporter une réponse appropriée et durable.

Les interventions prenant en compte la réduction des besoins humanitaires, tout en intensifiant les actions du développement qui promeuvent une sécurité et la paix durable, constituent un autre levier accélérateur.

Il s’agit là, d’agir sur les vulnérabilités, les fragilités et les inégalités pour que personne ne soit laissé de côté.

A cet égard, nous saluons la tenue tout à l’heure, de la table ronde sur le Programme d’Urgence pour le Sahel et le Programme d’Appui au Développement des Economies Locales (PUS et le PADEL).

M. le Premier Ministre,

Les partenaires félicitent le Gouvernement, pour sa détermination dans les réformes entreprises et celles en cours pour améliorer le climat des affaires et favoriser les investissements.

En dépit d’un contexte difficile, marqué par les remous sociaux et la crise sécuritaire qui prévaut dans la sous-région, le gouvernent fait d’énormes efforts pour maintenir la stabilité du cadre macroéconomique.

Nous encourageons la poursuite et l’approfondissement des efforts pour la bonne gouvernance budgétaire qui assure l’efficacité des dépenses et leur orientation vers les secteurs prioritaires.

Mesdames, Messieurs,
Chers participants,

L’atteinte des objectifs du PNDES est tributaire du rythme d’exécution ainsi que de la capacité de prévenir et d’atténuer les risques de tous genres.

Les régions du Sahel, du Nord et récemment de l’Est, sont confrontées à des chocs multiples que nous devrions désormais intégrer dans notre accompagnement.

Nous nourrissons l’espoir que les échanges que nous aurons pendant les deux jours avec vous M. le PM ainsi que votre gouvernement, nous éclaireront sur les chemins parcourus ensemble dans la mise en œuvre du PNDES ainsi que les perspectives pour un partenariat solide et engagé en vue de répondre aux besoins réels des Burkinabè.

Je vous remercie.

Leave a Comment

Contactez-nous

Pour toute demande d'informations, suggestion ou sollicitation.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search